Point de vue: « La prise de la pilule devrait être sous haute suveillance » entretien avec le Dr B. Arnal, Le Point.fr:

Explication et propos recueillis par Sophie Bartczak le 6 janvier 9h23,  Le point.fr

« Mi-décembre, la première plainte en France d’une jeune femme victime d’un accident vasculaire cérébral, imputé à la prise d’une pilule de 3e génération, a mis le feu aux poudres. Le ministère de la Santé a annoncé que ces pilules ne seront plus remboursées à partir de mars 2013, tout en demandant à l’Agence du médicament (ANSM) de privilégier systématiquement les pilules de 2e génération. La Dr Bérengère Arnal, gynécologue-obstétricienne et fondatrice de l’association Au sein des femmes, continue d’alerter sur les dangers de tous les médicaments hormonaux, dont la pilule. D’après elle, la mise en garde de l’ANSM vis-à-vis des pilules de 3e et 4e génération est une avancée en demi-teinte. De vraies précautions restent à prendre.

Le Point.fr:     Vous semblez peu surprise par ce procès…

Dr Arnal : » Non, malheureusement. Tous les médias s’alertent aujourd’hui, mais les risques sont connus depuis près de 20 ans ! Les médecins ont été alertés depuis des mois par des publications alarmantes. Aujourd’hui l’attention est portée sur les pilules dites de 3e ou 4e génération, mais toutes présentent des risques. Suffit-il de dérembourser ? »

Lire la suite.

http://www.lepoint.fr/sante/la-prise-de-la-pilule-devrait-etre-sous-haute-surveillance-06-01-2013-1608976_40.php

 

Soyez le premier à réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vos questions personelles, vous pouvez me contacter en privé