La thérapie par les hydrolats est une branche de l’aromathérapie, elle même issue de l’ensemble plus vaste de la phytothérapie.

Depuis quelques années, beaucoup de recherches ont été faites sur les huiles essentielles. Pour les hydrolats, la connaissance de leur utilisation repose sur la tradition, et pourtant, eux aussi, ont des propriétés thérapeutiques très intéressantes.

On s’intéresse  aux hydrolats pour leurs qualités: thérapeutique, gustative et olfactive, mais aussi parce qu’ils agissent sur nos émotions et génèrent un bien être positif.

alambic

procédé de distillation à la vapeur d’eau

Les hydrolats: définition

À l’issue de la distillation à la vapeur d’eau de source des différentes parties de plantes aromatiques (plantes qui sécrètent des molécules aromatiques), on obtient de l’huile essentielle dense en principes actifs (non hydrosolubles) au-dessus dans le vase florentin, et la vapeur d’eau redevenue liquide après refroidissement se concentre en bas (hydrolat).

Cette vapeur d’eau redevenue liquide est chargée de composés aromatiques de l’huile essentielle environ 2 a 3 %, et d’autres principes actifs hydrosolubles que l’on ne retrouve pas dans l’huile essentielle, ce qui lui confère des propriétés propres.

C’est donc l’eau utilisée pour la distillation de plantes ou fleurs aromatiques qui se sépare de l’huile essentielle à la sortie de l’alambic que l’on appelle hydrolat ou eau florale.

Il est important de noter que chaque goutte d’hydrolat contient toutes les informations de la plante, et que l’hydrolat est plus riche en principes actifs volatils que l’infusé de la même plante.

hydrolat: résultat de la distillation des plantes et des feuilles,

eau florale: eau de distillation des fleurs, pour simplifier on parlera d’hydrolat.

hydrolats

  • Les hydrolats doivent être de qualité, 100% purs et naturels directement issus de l’extraction, le plus souvent à partir de plantes fraîches ,1l d’ hydrolat pour 1kg de plantes fraîches, ils doivent être extraits dès les premiers instants de la distillation, pour avoir une meilleure concentration en principes actifs, ils offriront une meilleure conservation, gage de qualité.
  • Sur le flacon, il doit y figurer le nom latin de la plante dont il est issu, et la composition. On doit connaitre le moyen d’extraction, la partie de la plante utilisée pour la distillation (feuilles, fleurs, zeste…), et le chémotype (ex Rosmarinus officinalis 1-8cineole,  Rosmarinus officinalis à verbénone, Rosmarinus officinalis à camphre).
  • Les plantes dont ils sont issus doivent être sans pesticide, biologique, labellisé « AB », label utilisé pour les produits alimentaires, donc des hydrolats que l’on peut consommer.
  • Les hydrolats ne doivent pas être coupés avec de l’eau ou de l’alcool, ni être pasteurisés ou avec des additifs, des conservateurs ou autres…dans ce cas, ils perdent leur usage alimentaire si précieux.
  • Les hydrolats sont extrêmement sensibles aux développements des bactéries à cause de leur faible teneur en huile essentielle et à la présence de particules végétales, raisons pour lesquelles, ils ne se conservent pas longtemps, (de 12 à 24 mois). Bien regarder également la date de fabrication. Il faut donc impérativement les conserver à l’abri de la lumière dans des flacons opaques, à l’abri de la chaleur, et à l’abri des variations de température. La meilleure conservation possible est le bas du réfrigérateur, dès l’ouverture, les hydrolats ne se conservent pas plus de 2 mois.

Certaines plantes ou fleurs ne donnent pas ou très peu d’huile essentielle, elles sont distillées surtout pour leur hydrolat aux propriétés cosmétiques et médicinales comme la mauve, le bleuet, le tilleul, l’hamamélis…

Utilisation:

Le gros avantage est que les hydrolats, très peu concentrés en principes actifs, sont particulièrement doux pour la peau, même pour les plus sensibles, ils ne nécessitent pas les mêmes précautions que les huiles essentielles, il n’y a pas de contre-indications particulières pour leur utilisation, même pour les tous petits enfants. Les hydrolats ont un PH acide entre 3 et 6,5, tout à fait adapté pour une utilisation cosmétique (la peau humaine ayant un PH entre 4 et 7 selon les épidermes):  produits précieux non irritants pour la peau et les muqueuses.
On peut les utiliser purs ou en mélange mais aussi en composition avec les huiles essentielles ou les teintures.

En interne:

Les hydrolats peuvent être bus, consommés comme boisson agréable, ou comme  tisane:

  • 1cuiller à café dans un verre d’eau chaude ou froide,
  • peuvent être utilisés dans la cuisine, à froid pour agrémenter un plat
  • en cure de 20 jours 1 cuiller à soupe diluée dans un verre d’eau à boire dans la journée, ceci pour corriger le terrain, ou pour faire un bon drainage de fond en douceur.
  • On verra encore bien d’autres utilisations.

En externe:

  • en lotion adaptée aux différents besoins de la peau,
  • à appliquer sur le visage ou le corps, pendant ou après la toilette
  • corrige les imperfections cutanées
  • s’utilise pour le démaquillage, après le shampoing
  • nettoie, apaise, rafraîchit la peau
  • en spray, en diffusion, en friction ou simplement pour leur merveilleux pouvoir olfactif.

Certains hydrolats contiennent des phénols, des cétones ou des phyto-hormones, ils sont contre-indiqués pour les bébés, les femmes enceintes et allaitantes. Les hydrolats doivent être de qualité, ne pas les acheter n’importe où,  beaucoup de produits sur le marché contiennent des conservateurs naturels ou de synthèse, ils sont donc impropres à la consommation, d’autres sont dilués. Ne pas hésiter à prendre contact, si vous voulez connaitre les bons fournisseurs.

Étiquettes : , , , ,

Soyez le premier à réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vos questions personelles, vous pouvez me contacter en privé