Définition de la diététique:

  • C’est la science de l’alimentation équilibrée. En d’autres termes, c’est se nourrir de façon équilibrée en quantité et en qualité (vitalité des aliments, pureté biologique), ceci en fonction de l’âge de la personne, de son activité physique, et aussi en fonction de l’endroit géographique où l’individu réside.

  • Il s’agit d’apporter tout ce qui est nécessaire à la vie de notre organisme afin d’assurer le bon développement, l’entretien et la réparation de nombreux tissus de notre corps.
  • Mais pour cela, il faut connaître la physiologie de notre organisme, la composition des aliments afin de ne pas associer à un même repas des aliments qui seraient mal assimilés par nos différents organes.
  • On peut aussi dire que se nourrir, c’est pouvoir fonctionner intellectuellement et physiquement de façon optimum en évitant de grossir.

Les différentes substances nécessaires pour un bon équilibre alimentaire:

1. L’eau:

L’eau est un nutriment (c’est-à-dire passe directement dans notre corps sans subir de transformation) essentiel indispensable à la vie.

  • L’eau représente 80% du poids du corps humain.
  • L’eau facilite les réactions de nos organes vitaux et principalement de la digestion, de l’assimilation et également facilite le nettoyage de notre organisme.

Les besoins en eau sont fonction de la température, du régime alimentaire, de l’âge et de l’exercice physique de la personne.

Il est donc important de boire de l’eau entre les repas, et de préférence avant les repas pour faciliter la digestion car, au cours de la digestion, l’organisme consomme beaucoup d’eau.

Conseil : le matin au réveil boire lentement un grand verre d’eau ½ heure avant le petit-déjeuner.

2. Les protéines:

(du grec «protos »: substances principales) encore appelées protides sont des substances azotées dont les corps intermédiaires sont les polypeptides, les peptides et les acides aminés.

L’apport de protéines permet la croissance, l’entretien, le renouvellement des cellules et la réparation de l’usure normale des tissus.

  • Les protéines contiennent de l’azote: gaz dont le corps fait une grande consommation.
  • Les protéines entrent dans la constitution de la peau, des organes, des muscles, des cheveux, et des ongles.

Parmi les 20 acides aminés qui composent les protéines, notre corps ne produit de manière naturelle que 10 acides aminés, les autres doivent êtres apportés par l’alimentation: ils sont dits essentiels.
La formation d’une molécule protéique nécessite 9 acides aminés essentiels, il est donc important que les protéines soient parfaitement associées, pour former un aliment complet.

À part l‘œuf, l’ensemble des aliments ne contiennent pas les 9 acides aminés, indispensables au bon fonctionnement organique.

Quand un des acides aminés n’est pas fourni en quantité suffisante, les autres risquent de ne pas être assimilés, l’absence d’un élément entraîne la perte des autres, d’où la nécessité d’une alimentation variée en protéines.

Les protéines peuvent être d’origine animale, ou végétale. Mais il est important de privilégier les protéines d’origine végétale, (céréales, légumineuses, oléagineuses) car les protéines animales sont riches en purine: résidu toxique qui provient de la dégradation des aliments au cours de la digestion.

3. Les lipides:

  • Les lipides sont appelés matières grasses et sont constitués à 90% de substances chimiques que l’on nomme «acides gras».
  • Ils nous apportent des calories, deux fois plus que les glucides à poids égal, ils sont indispensables au processus de digestion mais ils peuvent être nocifs pour l’organisme.
  • Les lipides peuvent être d’origine animale ou végétale.

Parmi les acides gras que constituent les lipides, on distingue les acides gras saturés ou insaturés:

  • Les acides gras saturés sont stables, totalement hydrogénés, solides, présents dans le beurre, le lait, les graisses des animaux, les œufs… , leur ingestion en excès tend à augmenter le taux de cholestérol.
  • Les acides gras insaturés ou acides gras essentiels sont incomplètement hydrogénés donc instables, ils sont présents dans les graisses de poissons et les végétaux: l’huile d’olive, le soja, le maïs, les pépins de raisin, le colza…ils ont un effet favorable sur le taux de cholestérol.

4. Les glucides:

  • Les glucides apportent l’énergie nécessaire aux cellules vivantes.

Parmi les glucides, on distingue :

  • Les sucres directs qui ne sont pas stockés dans le foie et qui passent directement dans le sang: le miel, les fruits frais, ou secs et les sucres industriels (aliments à calories vides = ni vitamine, ni oligo-élément).
  • Les sucres indirects qui doivent passer par le foie pour être transformés en glycogène, exemple le lactose du lait, l’amidon de céréales, les légumineuses et les féculents.

5. Les minéraux et les oligo-éléments:

Le calcium, le magnésium, le potassium, le fer, le zinc, … agissent comme des catalyseurs et sont essentiels à notre organisme.

  • Ils entrent dans la composition de tous nos tissus en quantités différentes selon les tissus (les dents, les ongles, les os, le sang, les muscles …).
  • Ils jouent des rôles précis dans le métabolisme cellulaire et énergétique: la régulation hormonale, l’équilibre du système nerveux, le fonctionnement des organes. (Rèf: les travaux du docteur Ménétrier)

Il est important de veiller à la couverture de leurs apports.

Dans le cadre d’une alimentation équilibrée, on trouve tous les oligoéléments, quelques exemples:

  • La carotte : fer, calcium, potassium, magnésium, phosphore, sodium,arsenic, manganèse, soufre, cuivre, brome.
  • Le chou: phosphore, calcium, fer, soufre, arsenic, cuivre, iode…
  • Le blé: très nombreux minéraux et oligo-éléments, calcium, magnésium, sodium, potassium, soufre, fluor, silicium, zinc…
  • Le pollen est particulièrement riche en oligo-éléments.

6. Les vitamines comme les oligo-éléments:

  • Les vitamines agissent comme des catalyseurs pour produire les phénomènes nécessaires à la vie, tels que l’assimilation des aliments, la croissance, l’entretien et le bon fonctionnement vital de notre organisme.
  • Une alimentation, contenant suffisamment de fruits et légumes (frais et de bonnes qualités: riches en vitamines et en minéraux), fournit toutes les vitamines nécessaires à l’organisme.

 

panier de fruits  

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Soyez le premier à réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vos questions personelles, vous pouvez me contacter en privé