Reine des prés, Filipendula ulmaria, Spirea ulmaria (ancien nom latin), famille: Rosacées

Rhumatismes légers, goutte, états grippaux et fièvre, maux de tête, obésité

Noms communs: Herbes aux abeilles, belle des prés, spirée, barbe de chèvre…

    abeille          reine des pres 

C’est une plante herbacée, vivace et mellifère, de 1 à 2 mètres de hauteur, elle est présente dans toute l’Europe, dans les lieux humides (bords de rivière…), à l’exception des régions méditerranéennes. C’est au 19° siècle, que la reine des prés donnera son nom à l’aspirine, grâce à plusieurs chimistes: isolation de l’aldéhyde salicylique du saule, puis de la reine des prés, et finalement en 1899, la synthèse de l’aspirine apparaît.

  • La tige est anguleuse, creuse et veinée de rouge.
  • Les feuilles sont alternes, dentées, vert foncé dessus, et plus claires dessous, elles possèdent 3 à 9 paires de folioles.
  • Les fleurs, au parfum délicat, sont crème et groupées en panicules.
  • Le fruit contient des graines brunes.

Reine des pres reine des pres  

Parties utilisées:

Les sommités fleuries sont cueillies en début de floraison, juin/ juillet, elles peuvent être séchées à l’ombre, mais il est préférable de les utiliser fraîches.

Principes actifs:

  • Hétérosides phénoliques simples: monotropitoside, dont l’hydrolyse se transforme en salicylate de méthyle et en aldéhyde salicylique (anti-inflammatoire), 1ml de salicylate de méthyle équivaut à 1,4 g d’aspirine.
  • Des flavonoïdes (6%), dérivés du quercétol, rutoside.
  • Des sels minéraux.
  • Des tanins hydrolysables (10 à 20%), acide gallique, acide ellagique (astringent).
  • De l’huile essentielle: aldéhyde salicylique, salicylate de méthyle.

Propriétés:

Anti-inflammatoire, anti-rhumatismale, antalgique, anti-bactérienne, antispasmodique, diurétique (sels minéraux), astringente et cicatrisante (tanins).

Usages:

Rhumatismes légers, goutte, états grippaux et fièvre, maux de tête, obésité (car elle est diurétique et facilite l’élimination des toxines), douleur dentaire.

Contrairement à l’aspirine qui a des effets secondaires, la reine des prés, grâce à ses principes actifs, protège la muqueuse stomacale.

Préparation:

  • Infusion: 1 cuiller à soupe par bol d’eau frémissante (la température de l’eau ne doit pas dépasser 80°, au dessus les salicylates disparaîssent), infuser 10 minutes, puis filtrer, 3 tasses par jour.
  • La reine des prés, associée au cassis et au frêne, donne une excellente infusion.
  • Teinture: en cas de douleur articulaire, appliquer des compresses sur la zone concernée.
  • Les sommités fleuries de la reine des prés sont inscrites à la pharmacopée européenne, avec une monographie de contrôle.

Contre-indications:

  • Allergie ou intolérance à l’aspirine (acide acétylsalicylique).
  • Inflammation des voix urinaires (néphron en mauvais état).
  • De fortes doses peuvent entraîner: hématuries, palpitations cardiaques et douleur gastro-intestinale.

Attention: ne pas confondre la reine des près, Filipendula ulmaria, avec la barbe de bouc, Aruncus dioïcus,  plante vivace qui pousse en colonies jusqu’à 1700 m d’altitude, les fruits et les graines contiennent un glucoside cyanogène et des saponines, la plante est donc considérée comme faiblement toxique.

spiree sylvestre, Barbe-de -Bouc Aruncus dioicus Rosacees 2 spiree sylvestre, Barbe-de -Bouc Aruncus dioicus Rosacees

 

Étiquettes : , , ,

Soyez le premier à réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vos questions personelles, vous pouvez me contacter en privé