Valériane, Valeriana officinalis, famille: Caprifoliacées (anciennement: Valérianacées)

Action sédative, calmante et antispasmodique, anxiolytique, troubles légers du sommeil 

Description:

  • Plante vivace herbacée de 50 cm à 2 mètres de hauteur, aime les lieux humides, les bords des cours d’eau et les bois. L’odeur forte des racines attire les chats (d’où son appellation d’herbes-aux-chats).
  • La tige est dressée, creuse et cannelée.
  • Les feuilles sont groupées en rosette à la base, elles sont opposées le long de la tige, elles sont pennées et dentées.
  • Les fleurs sont blanches ou roses disposées en cymes ombelliformes.
  • Le fruit est un akène surmonté d’une aigrette de soies plumeuses.

Parties utilisées:

Les parties souterraines récoltées au printemps ou à l’automne. Elles sont rapidement lavées et séchées à basse température. La valériane est utilisée sous forme de poudre en gélules également sous forme de suspensions ou de solutions buvables. La valériane est souvent associée à d’autres plantes sédatives, comme l’aubépine ou la passiflore.

Principes actifs:

Des iridoïdes et des sesquiterpènes.

Précautions d’emploi:

Jusqu’ici aucune toxicité n’a été signalée. Elle est cependant à déconseiller pendant la grossesse et l’allaitement.

La racine de valériane dispose d’une monographie de contrôle à la pharmacopée européenne. Elle est inscrite sur la liste des plantes médicinales de la pharmacopée française et est autorisée comme ingrédient dans les compléments alimentaires en France.

♦ Autre espèce, valériane des montagnes, Valeriana montana,  se rencontre dans les Alpes et les montagnes du sud de l’Europe:

Étiquettes : , , ,

Soyez le premier à réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vos questions personelles, vous pouvez me contacter en privé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.