Le bambou tabashir, Bambusa arundinacea, famille: Poacées

Déminéralisation, ostéoporose, rhumatisme, fractures, phanères

Originaire d’Asie tropicale, le bambou est cultivé et pousse en touffes compactes, spontanément dans toute l’Asie, il peut atteindre 30 mètres de hauteur. Les feuilles sont engainantes et pointues au sommet.

En Asie, son utilisation est multiple, les jeunes pousses sont récoltées avant qu’elles ne soient fibreuses, elles sont très prisées dans la cuisine asiatique. Les tiges servent à fabriquer des maisons, des meubles, des bateaux, des nasses pour la pêche….

Fauteuils en bambou Bambous, Bimanie 2013

  • Le bambou est également une grande plante médicinale en Asie, on utilise les feuilles, les graines et les pousses femelles.
  • Les feuilles sont anti-inflammatoires, fortifiantes et diurétiques, elles sont données en décoction aux jeunes mamans.
  • Les graines sont diurétiques et laxatives.
  • Les racines sont antiseptiques et antalgiques.

Il existe un peu plus de mille espèces de bambous, en phytothérapie occidentale, on utilise le Bambou tabashir, Bambusa arundinacea, la partie, qui nous intéresse, est extraite des pieds femelles, car ceux-ci sécrètent une grande quantité de silice. 

  • Le bambou est efficace contre les fractures, les rhumatismes aigus ou chroniques, la fatigue, les cheveux fragiles et cassants, la consolidation osseuse pendant la ménopause.
  • La dose journalière active est de 1,2 g de poudre de plante sèche, faire des cures de 3 semaines avec des poses d’une semaine.

Il n’y a aucune contre-indication, ni d’effet non désiré, et aucune interaction avec d’autres plantes.

Conseils diététiques:

Pour limiter les états inflammatoires, il est important de:

  •  Limiter ou supprimer les aliments acidifiants comme les sucres raffinés, les viandes, les charcuteries, les excès de laitage, les acides gras saturés et les produits industriels.
  •   Augmenter les apports en fruits, légumes, épices, riches en anti-oxydants protecteurs, et préférer les bons acides gras (oméga-3) comme l’huile de noix, l’huile de lin, l’huile de colza, l’huile d’olive…
  •  S’hydrater suffisamment en buvant de l’eau ou des tisanes.
  •   Ne pas manquer de vitamine D, indispensable au bon fonctionnement de notre système ostéo-articulaire.

 

Étiquettes : , ,

Soyez le premier à réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vos questions personelles, vous pouvez me contacter en privé