L’huile essentielle est obtenue par distillation à la vapeur d’eau des sommités fleuries à l’état frais.

On distingue 3 sortes d’huiles essentielles de romarin: selon les conditions de culture écologique, selon l’origine géographique et selon le climat, la composition de l’huile essentielle peut varier de manière importante (c’est ce que l’on appelle le chémotype).

Selon le chémotype, l’huile essentielle aura des propriétés différentes. C’est surtout vrai pour les plantes de la famille des Lamiacées comme le romarin, le thym, la sauge…

romarin  romarin

Le romarin, Rosmarinus officinalis, famille: Lamiacées

Partie utilisée: la sommité fleurie

  • Rosmarinus officinalis CT camphoriferum (chémotype) camphre ou bornéone, (origine Espagne).
    Famille chimique: cétone
    Propriétés: stimulante respiratoire, antiseptique, cholagogue, facilite la digestion mais, dangereuse à haute dose car neurotoxique, abortive….
  • Rosmarinus officinalis CT 1-8 cinéole (eucalyptol), Origine: Sud de la France. Famille chimique: oxyde. Cette huile essentielle est proche de l’huile essentielle d’eucalyptus radié et du ravintsara. Propriétés: antiseptique des bronches, anti-virale, expectorante, mucolytique, faible toxicité.
  • Rosmarinus officinalis CT verbénone, Origine: Corse.
    Famille chimique: cétone. Propriétés: stimulante hépatique, draineur hépatobilieux, mucolytique,  neurotoxique et abortif à forte dose.

L’huile essentielle de romarin est contre-indiquée pour les personnes épileptiques, les enfants de moins de 7 ans, les femmes enceintes et allaitantes, et les hypertendus.

Étiquettes : , , , ,

Soyez le premier à réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vos questions personelles, vous pouvez me contacter en privé