Canneberge,Vaccinium macrocarpon, famille: Ericacées

La canneberge fait l’objet d’une longue tradition, en effet, les fruits étaient utilisés contre le scorbut par les marins qui traversaient l’Atlantique pendant près de deux siècles.

Dés 1923, les Américains la donnaient pour faire baisser les infections urinaires. Les scientifiques se sont intéressés à la recherche des molécules que contiennent ces baies. Il a fallu attendre 1984 pour que les effets de cette plante soient reconnus scientifiquement.

Ce n’est que depuis 2004 que l ‘AFSSA (association française de la sécurité sanitaire des aliments) reconnaît en France son utilisation pour la prévention des infections urinaires.

Noms communs: airelle à gros fruits, baie de fagne, airelle, chez les Anglo-Saxons: cranberry.

Habitat: Amérique du Nord, Canada, Québec, Europe du Nord.

Description:

  • La canneberge est un petit arbuste vivace d’environ 30 centimètres de haut, poussant sur des sols acides des tourbières ou des forêts de conifères.
  • Les feuilles sont petites, ovales, persistantes, alternes, ressemblent à celles de la myrtille (même famille et même genre mais espèce différente).
  • Les fleurs, d’un rose pâle, sont solitaires ou en grappe et portées par un long pédoncule.
  • Les fruits sont des baies longuement pédicellées, d’un rouge vif à maturité.

Partie utilisée:

Les baies:

canneberge  canneberge

Principes actifs:

Elle renferme:

  • des anthocyanosides: structure proche des flavonoïdes, ce sont des polyphénols: pigments hydrosolubles responsables de la couleur rouge, rose, mauve, bleue ou violette de la plupart des fleurs (ex: violette, mauve), des fruits (cassis, myrtille, ) ou des feuilles (vigne rouge).
  • Des glucides: glucose, fructose, saccharose.
  • De la vitamine C.

Propriétés et indications:

Grâce à ses principes actifs:

  • Propriétés antibactériennes, le jus a montré son effet sur des bactéries pathogènes comme Escherichia coli  (affection intestinale et vessie), helicobacter pylori (bactérie responsable de l’ulcère à l’estomac) .
  • Un effet très favorable sur la prévention des infections urinaires, la canneberge va empêcher que les bactéries responsables de l’infection adhèrent à la paroi de vessie. Depuis une dizaine d’année de nombreuses études cliniques ont été faites à ce sujet et les résultats ont confirmé les bienfaits du jus de canneberge dans la prévention des cystites. Ce qui permet de diminuer la prise d’antibiotiques.
  • Grâce aux nombreux antioxydants♦ présents dans le fruit, la canneberge a une «propriété vitaminique P »
  • Augmente  la résistance des capillaires
  • Baisse  la perméabilité des capillaires
  • Protège les vaisseaux sanguins contre le vieillissement des cellules
  • Protège le système cardiovasculaire.
  • Favorise une meilleure absorption de la vitamine C.

♦ Pour simplifier et schématiser: les antioxydants sont des molécules (vitamines, oligoéléments et phytonutriments) qui diminuent ou empêchent l’oxydation d’autres substances chimiques. Ils neutralisent les effets négatifs dus aux excès de stress, de tabac, de vin, de soleil, de pollution…

La canneberge n’a probablement pas encore dévoilé tous ses secrets…   à suivre.

Étiquettes : , , ,

Soyez le premier à réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vos questions personelles, vous pouvez me contacter en privé