Sauge officinale, Salvia officinalis, famille: Lamiacées

Salvia signifie: «qui sauve, qui guérit»

Noms communs: herbe sacrée, thé sacré

sauge officinale sauge gauffree feuille de sauge

  • L’histoire de la sauge ne date pas d’hier, elle débute en Égypte environ 6000 ans avant J.C, où l’on faisait boire des tisanes de sauge aux femmes, pour les rendre fertiles.
  • En Grèce, elle était utilisée pour faciliter la digestion.
  • Pour les Romains, c’était une grande plante médicinale, une plante sacrée.
  • Elle était cultivée obligatoirement dans les abbayes sous Charlemagne (782-814).
  • À l’école de médecine de Salerne (en Italie du Sud), un vieux dicton: « Celui qui a de la sauge dans son jardin n’a pas besoin de médecin »

Il existe environ 500 espèces du genre Salvia ainsi que des variétés horticoles, seules, les sauges: officinale et sclarée sont vraiment médicinales.

Par ailleurs, il existe deux sortes de sauge officinale, celle à petites feuilles, gris vert, allongées et pointues, et la sauge à grandes feuilles, plus riche en thuyone (famille chimique: cétone). Elles ont les mêmes vertus. Elles sont très fréquentes dans la région méditerranéenne, sur les collines sèches et calcaires.

À noter: ne pas les confondre avec la sauge des près, Salvia pratensis, très commune dans tout le centre de la France, plante vivace, peu aromatique, elle est plutôt ornementale. Les feuilles sont très grandes, ovales et d’un vert soutenu. Les fleurs sont grandes, en épi et bleu foncé.

Description de la sauge officinale à grandes feuilles:

  • La sauge officinale est une plante herbacée, vivace, de 50 à 70 cm de hauteur, très ramifiée.
  • La tige est carrée et ligneuse à la base.
  • Les feuilles sont opposées comme la plupart des Lamiacées, elles sont épaisses, ovales, rêches au toucher et velues sur les deux faces, gaufrées, gris vert et dégagent une bonne odeur camphrée quand on les froisse.
  • Les fleurs sont bleu lilas et en grappe. Elles possèdent 2 étamines et 1 corolle à 2 lèvres, les étamines sont placées sous la lèvre supérieure.

fleurs de sauge officinale fleur de sauge fleurs de sauge off

Parties utilisées:

Les feuilles fraîches ou sèches et les sommités fleuries. La sauge se sèche facilement et se conserve sans perdre ses arômes.

Principes actifs:

  • De l’huile essentielle: riche en thuyone (cétone)
  • Des tanins
  • Des flavonoïdes ( de 1 à 3 %)
  • Des acides phénols: acide rosmarinique

Propriétés validées:

En interne:

  • Antispasmodique de l’appareil digestif
  • Bactéricide et antifongique (cétone)
  • Antioxydante (flavonoïdes et acides phénols)
  • Activité œstrogénique, « œstrogène-like » (hormonale)
  • Stomachique et stimulante.

En externe: elle est antiseptique et astringente.

Indications et usages:

En interne:

  • Digestion difficile, flatulence, asthénie,
  • Plante bénéfique pour les femmes, elle atténue les bouffées de chaleur de la ménopause, régule le cycle menstruel et calme les douleurs.
  • La sauge officinale s’utilise sous forme d’infusion, de décoction, d’extrait fluide.
  • Infusion: 3 cuillers à soupe de feuilles pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 10 minutes et filtrer. En cas de troubles digestifs: 3 tasses par jour. En cas d’hyper-sudation: une tasse le soir.

En externe:

  • On l’utilise en décoction, pour les bains de bouche, l’hygiène buccale, les gingivites, les aphtes.
  • Les feuilles de sauge fraîches sont efficaces pour désinfecter les plaies et également contre les piqûres d’insectes.
  • On peut aussi mélanger de la poudre de feuilles sèches à de l’argile verte et utiliser la préparation comme dentifrice.
  • En cuisine, elle s’utilise seule, ne supporte pas d’être mélangée à d’autres plantes aromatiques.

Contre-indications:

  • En cas de cancer du sein, ou de tout cancer œstrogèno-dépendant, fibrome, mastose.
  • Pour les femmes enceintes et allaitantes, les épileptiques et les jeunes enfants.
  • Pas d’utilisation prolongée chez l’homme et l’enfant.

attention                          attention

Attention l’huile essentielle de sauge officinale est très toxique, en interne, elle est d’ailleurs interdite à la vente, à cause de sa teneur élevée en cétones neurotoxiques (elle est convulsive et épileptique), à éviter les préparations de sauge officinale à base alcoolique.

En cas d’absorption d’extraits alcooliques ou d’huile essentielle ⇒ des palpitations, des vertiges et des bouffées de chaleur.

 

 

 

Étiquettes : , , , , ,

5 réactions à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vos questions personelles, vous pouvez me contacter en privé