L’utilisation des plantes, et l’étude de leurs vertus sont parmi les activités les plus anciennes de l’humanité, tout d’abord en Orient, en Extrême-Orient puis sur le pourtour Méditerranéen (Égypte, Grèce…)

Dans notre monde Occidental, l’histoire de la botanique médicale commence avec les philosophes Grecs :

Hippocrate (460-377 av J.C) médecin philosophe Grec décrit déjà 250 simples (plantes).

– Début de notre ère: Galien (131-200) médecin Grec père de la galénique codifie dans 250 ouvrages médicaux les différentes formes d’utilisation des plantes.

Paracelse (1493-1551) chimiste et médecin Suisse entrevoit la notion de « principes actifs » des plantes.

Le XX° siècle avec le développement de l’industrialisation voit la désaffection du public pour les plantes, tandis que les laboratoires synthétisent ces molécules naturelles, créent des dérivés et de nouveaux médicaments: commence alors la course aux brevets, la notion de propriété et le profit.

Aujourd’hui les problèmes d’écologie d’alimentation mais aussi de santé nous amènent à nous intéresser de nouveau aux plantes. Les recherches modernes et l’analyse des plantes viennent confirmer le bien-fondé des méthodes ancestrales.

Article suivant: Définition de la phytothérapie: utilisation des plantes

Étiquettes : , ,

Soyez le premier à réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vos questions personelles, vous pouvez me contacter en privé