La grande consoude, Symphytum officinale, famille: Boraginacées

Usage externe: plante vulnéraire, répare les tissus, en homéopathie: consolidation osseuse

Noms communs: herbe aux plaies, oreille d’âne, herbe aux charpentiers, herbe aux coupures.

Description:

  • La grande consoude est une plante vivace commune dans toute l’Europe, elle est fréquente dans les sols frais et humides, les lieux marécageux, sous les peupliers, elle est rare dans le midi.
  • La racine est épaisse, non tubéreuse, pivotante et longue.
  • La tige, de 50 cm à 1,50 m de hauteur, est robuste et couverte de poils raides.
  • Les feuilles vert foncé sont alternes, de grandes tailles, entières, épaisses et lancéolées.
  • Les fleurs sont retombantes et groupées, elles sont violacées ou blanc jaunâtre, à corolle tubuleuse, elles apparaissent de mai à juin.
  • Le fruit est composé de 4 akènes.

Grande consoude  consoude Grande consoude 

Parties utilisées:

La racine, récoltée de l’automne au printemps, est séchée. Les feuilles sont ramassées avant la floraison, elles sont utilisées en cataplasme contre les plaies.

Principaux constituants de la racine de consoude:

Des alcaloïdes pyrrolizidiniques (jusqu’à 1,2%) de l‘allantoïne (jusqu’à 4,7%), des acides phénols: acide rosmarinique, acide caféique, acide chlorogénique, des tanins (2,4 à 6,5%), des mucilages (environ 29%).

Les alcaloïdes pyrrolizidiniques sont toxiques pour le foie (l’échimidine étant la molécule la plus toxique). Actuellement, il est donc recommandé de ne pas utiliser la racine de consoude en interne. Au Canada, les laboratoires fabriquant des crèmes ou onguents à base de consoude, doivent avoir retiré les alcaloïdes.

Propriétés:

Cicatrisante (allantoïne), anti-inflammatoire (acide rosmarinique), antalgique, émolliente.

Usages:

Traditionnellement, la grande consoude était utilisée pour consolider les fractures. Aujourd’hui, compte tenu de sa teneur en alcaloïdes, la racine de grande consoude est limitée à un usage externe: traitement des crevasses, des écorchures, des gerçures, des plaies, des brûlures du premier degré et contre les piqûres d’insectes.

En homéopathie, Symphytum 9 CH est très utile pour toute atteinte osseuse: fracture, nécrose, 3 granules trois fois par jour.

Les formes d’utilisation:

Onguent, pommade destinée à la voie externe (5 à 20 % de racine séchée), teinture mère, extrait fluide, homéopathie: Symphytum en granules.

Contre-indications:

À déconseiller pour les femmes enceintes et allaitantes.

 

 

 

 

Étiquettes : , , , , ,

Soyez le premier à réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vos questions personelles, vous pouvez me contacter en privé