• Ne pas se soigner seul sans l’avis d’un professionnel de santé compétent qui fera le bon diagnostic.

Les  plantes ne sont pas anodines, certaines plantes peuvent être plus ou moins allergisantes, ou toxiques, selon l’âge et le sexe de la personne et selon son état de santé.

  •  Utiliser, uniquement, les plantes connues, les plantes de bonne culture se trouvant dans notre environnement naturel, proche, que l’on aura senties et touchées.
  • Pour les plantes qui poussent sous d’autres climats que le nôtre, mais qui nous intéressent pour leurs principes actifs, il faut toujours bien vérifier leur provenance et leur mode de culture.
  •  Ne jamais employer des plantes toxiques, s’il y a un doute, se renseigner auprès d’un herboriste ou d’un pharmacien compétant dans ce domaine,« Primum none nocere » avant tout ne pas nuire.
  •  Les plantes ne doivent pas se substituer à un traitement médical allopathique encours, elles peuvent l’accompagner dans certains cas, afin d’éviter les effets secondaires, ceci toujours après un avis médical.
  • Certaines plantes peuvent avoir de graves interactions sur la consommation de médicaments.
  • Avant toute intervention chirurgicale, informer le corps médical de la prise de préparation à base de plantes s’il y a lieu.
  • Pas d’utilisation continue: le rythme et la dose sont déterminants. Paracelse médecin Suisse du 16°s qui déclarait «Tout est poison, rien n’est poison, c’est la dose qui fait le poison» (Petit exemple: 3 carreaux de chocolat vont nous apporter du magnésium, mais 4 tablettes de chocolat vont nous rendre malade).
  •  Savoir choisir la meilleure forme d’utilisation: tisane, poudre de plante, teinture, extraits de plantes fraîches en fonction du patient et de l’effet attendu.
  •  Bien connaître les limites d’une thérapeutique et son domaine d’action. On ne peut pas tout soigner avec les plantes. Rien ne peut remplacer le savoir d’un médecin compétant: un syndrome d’apparence bénigne peut être le début d’une maladie plus grave.
  • Toutes les informations et conseils contenus dans ce blog ne peuvent en aucun cas remplacer un avis autorisé. La plante n’est pas un médicament mais un moyen de prévention pour rester en bonne santé.

logo via-les-herbes

 

Du bon usage des plantes qui soignent

Par FLEURENTIN Jacques
Edition Ouest-France

Étiquettes : ,

Soyez le premier à réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vos questions personelles, vous pouvez me contacter en privé