Le drainage consiste à stimuler, renforcer, les actions des émonctoires• qui sont chargés d’épurer l’organisme, et d’en assurer le bon fonctionnement.

Il permet d’éliminer les toxines accumulées, de maintenir et d’entretenir la circulation veineuse, artérielle et lymphatique.

Les toxines sont souvent la conséquence d’erreurs alimentaires, d’absorption d’additifs et de pesticides dans l’alimentation, de prise de médicaments, de stress répétés et continus, de déséquilibres émotionnels, de polluants que l’on respire,… En effet, l’accumulation des toxines dans l’organisme peut être source de maladie, la cure dépurative est un bon moyen de prévenir, et de lutter contre la maladie.

Il est conseillé de faire au moins deux cures dépuratives dans l’année, une cure au printemps, et une cure en automne, avec des plantes adaptées à chaque période.

Les émonctoires principaux sont: les reins, les intestins, les poumons, la peau, le foie et la vésicule biliaire.

Pour préparer, l’organisme à aborder la saison froide, on va choisir des plantes qui vont tonifier les reins et les poumons, des plantes qui vont avoir une action sur les intestins, et également, des plantes reminéralisantes, car la chaleur de l’été entraîne une perte de minéraux dans l’organisme. Nous pouvons proposer:

tasse
♦ Le frêne, Fraxinus exelsior, famille: Oléacées (feuilles), dépuratif des reins.

♦ Le souci, Calendula officinalis, famille: Astéracées (fleurs), dépuratif des intestins, cicatrisant, cholagogue, cholérétique.

♦ La prêle, Equisetum arvense, famille: Equisetacées (tiges stériles), diurétique (dépurative des reins) et reminéralisante (la poudre de prêle, riche en silice).

La mauve, Malva sylvestris, famille: Malvacées (feuilles et fleurs), émolliente, adoucissante, dépurative des poumons.

♦ Le serpolet, Thymus serpyllum, famille: Lamiacées (la tige fleurie), le serpolet agit sur: le nez, la gorge, les oreilles, mais aussi sur la paresse stomacale et intestinale.

1 cuiller à soupe du mélange pour un bol, en quantités égales, ébullition 1 minute, infusion 5 à 10 minutes, 2 bols par jour entre les repas, pendant 21 jours, avec une alimentation équilibrée.

Si la préparation des tisanes est contraignante, vous pouvez opter pour des extraits fluides ou hydroalcooliques de plantes vendus chez les herboristes. Évitez les plantes en gélules mal adaptées au drainage.

À noter qu’il existe, des contre-indications au drainage:

  • Quand l’émonctoire stimulé a des lésions.
  • Quand le rein est atteint d’une insuffisance.
  • Dans le cas d’un état inflammatoire d’un organe (infection aiguë d’un organe).
  • Pendant la grossesse et l’allaitement.
  • Chez les enfants.

Le drainage est d’autant plus efficace, lorsque nous avons une alimentation saine et variée, durant toute l’année. Nous devons boire suffisamment, et garder une activité physique régulière.

Pour soutenir l’immunité, faire une petite cure de gelée royale, d’échinacée et de vitamine C.

Étiquettes : , , , ,

Soyez le premier à réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vos questions personelles, vous pouvez me contacter en privé